Nawak Festival : première édition du festival off des Habités !

Le week-end du 16, 17 et 18 juin annonçait, au-delà d’un temps estival, une fabuleuse rencontre entre improvisateurs intitulée : le Nawak Festival !

A l’initiative de cette belle idée? Les membres de l’équipe Les Habités de Vichy bien sûr ! Concevoir et organiser une telle rencontre ne pouvaient venir que de ces cerveaux en constante ébullition !
Idée proposée, idée validée par les différentes équipes d’impro ayant reçue l’invitation. L’accueil s’est fait, dès le vendredi soir, par Les Habités dans un lieu magique. Les Certifiés Non Conforme de Paris, Les Lave en Scène de Ceyrat et Les Toxinelles de Nevers se sont précipitées pour venir le plus tôt possible, histoire de ne rien louper de la fête.

« Comment cela : fête ?! » Êtes-vous en train de vous demander !! Ne s’agissait-il pas d’une rencontre pour échanger, partager des expériences de jeu? Élaborer des ateliers, progresser et travailler l’Improvisation Théâtrale ???!!!
Oui, bien sûr, nous étions tous prêts à donner le meilleur de nous même, à nous dépenser ardemment pour que l’énergie du théâtre fuse de part et d’autre. Cependant, il est certain que si nous avions su qu’il fallait travailler d’arrache-pied,… 10 heures par jour,… sans pause,… sans aucun respect de notre besoin (physiologique) de sommeil,… Et bien, et bien… nous nous serions précipités quand même!


Oui ! Sachez qu’il a fallu se contorsionner pour maîtriser les exercices de yoga (un drame pour certains…), se rouler dans l’herbe (très dangereux en cette période de reproduction des tiques), s’exercer sans arrêt au mime, aux accents, être à l’écoute des uns et des autres, monter un spectacle d’impro le samedi soir… Sans oublier le manque cruel de caféine au petit déj (une sombre histoire d’oubli de machine à café… enfin bref, nous ne pouvons pas en parler c’est trop douloureux…).


Nous pensions pouvoir nous reposer quelque peu dans ce gîte si bucolique de l’Allier (n’insistez pas on garde l’adresse pour nous), mais c’était sans compter l’envie folle de créer un court métrage [catégorie film français ayant pour thème « meurtre en famille », nombre de joueur : 6, en 6 minutes] par le plus cinéphile d’entre nous.

« Faites entrer l’estropié » sera certainement primé au prochain festival court métrage de Cannes 2018 (retenez bien le titre !). Et vous, qu’en pensez-vous ? :

 

Ce festival s’est terminé (oui car il faut bien se quitter un jour) avec la forte envie de se retrouver pour un Nawak II en 2018. Il paraît évident que cette prochaine session promet d’être aussi réussie que la première. Car il faut bien le crier haut et fort : ce festival s’est déroulé sans accroc !!!


Merci aux organisateurs, merci aux participants, vous êtes tous formidables !

Francine (pigiste Toxinelle intérimaire free-lance)

  • author's avatar

    Publié par : Alex

    Alex est notre responsable diffusion et communication sur les réseaux sociaux. Il s’occupe aussi du sponsoring à ses heures perdues !
    C’est un Habité avec un secret… 😉
    Un indice : “Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.”

  • author's avatar

Ça t'a plu ? Tu peux partager !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *